La maison de l’ancêtre

C’est la maison ou j’ai grandi et qui raconte 40 ans de la vie d’une famille. Mon père est mort au mois de janvier dernier.
La maison est aujourd’hui vendue et dans quelques temps une autre famille s’y installe. L’été dernier, ses innombrables bibliothèques, tableaux d’ancêtres, meubles anciens, sans oublier le petit piano Pleyel, ont été déménagés.

Non sans émotion, je vois mon passé disparaître et je crains déjà de ne plus entendre les craquements des parquets, la pression du gaz dans les radiateurs, comme si cette maison respirait, remplie de l’énergie de mon histoire familiale.

J’ai décroché le dernier portrait de famille du mur. Ce personnage non identifié restera dans la maison jusqu’à ce que je la quitte définitivement.

Je décide aujourd’hui de créer un dialogue entre ce mystérieux tableau et le travail de plusieurs artistes.
En invitant ces artistes dans la maison, je souhaite mettre une dernière fois de la vie dans ce lieu qui disparaît.